ZOA

Conditions d’accès au parc
Les personnes souhaitant visiter le parc devront présenter soit un pass vaccinal (à partir de 16 ans), soit un pass sanitaire (seulement entre 12 ans et 15 ans inclus).
L’accès au parc n’est pas soumis à réservation préalable, la jauge actuelle étant suffisamment élevée pour que l’accès soit garanti pour tous. Lors de votre visite, vous êtes invités à respecter les mesures sanitaires en vigueur (lavage des mains, respect de la distanciation…). Le port du masque est obligatoire.

Statut iucn

En danger critique

Vari noir et blanc

Varecia variegata

Black and white Lemur

Classification :

Mammifères, Primates, Lémuriens

Taille et poids :

Max. 4,5kg

Longévité :

Entre 15 et 20 ans

Régime alimentaire :

Frugivores : principalement fruits mais aussi fleurs, nectar, feuilles…

Répartition et milieux de vie :

Endémique des forêts tropicales de l'est de Madagascar

Statuts et conservation :

Annexe I(A) - en danger critique d'extinction

En savoir plus

Très à l’aise dans les arbres de la forêt Malgache, grâce à leur queue qui leur permet de s’équilibrer, les varis noirs et blancs sont parmi les plus arboricoles des lémuriens et ils sont ainsi régulièrement observés dans une posture très caractéristique : suspendus à une branche par leurs 4 membres voire uniquement par les membres postérieurs !

Les varis sont les membres les plus grands et les plus frugivores de la famille des lémuridés.

Entre août et septembre les femelles mettent bas généralement des jumeaux, mais certaines portées peuvent compter jusqu’à 5 ou 6 jeunes ! Les femelles possèdent 3 paires de mamelles. 

Contrairement aux autres espèces de lémuriens (mais comme les varis roux), les femelles varis noir et blanc construisent un nid pour mettre bas. La nourriture étant dispersée, les jeunes sont laissés dans ce dernier pendant que leur mère part s’alimenter. Durant cette période, les petits ne s’accrochent pas à leur mère comme chez la plupart des primates, mais sont transportés dans sa gueule.

Vers 3 semaines, les jeunes pourront quitter le nid et s’exercer dans les branches. Ils deviendront aussi habiles que leurs parents à seulement 7 semaines.

Dispersés dans la forêt à la recherche de nourriture, il n’est pas rare que les makis varis vocalisent de manière très bruyante. Ces cris leur permettent de se localiser les uns par rapport aux autres et de signaler leur présence aux groupes voisins. Ils sont également émis en cas de danger, pour attirer l’attention des congénères, voire pour intimider l’ennemi.

Victime de la pression humaine (chasse, réduction et fragmentation de leur habitat, déforestation, capture…) cette espèce est fortement menacée. Sa survie passe par une protection stricte et l’éducation des populations locales.