ZOA

Conditions d’accès au parc
Les personnes souhaitant visiter le parc devront présenter soit un pass vaccinal (à partir de 16 ans), soit un pass sanitaire (seulement entre 12 ans et 15 ans inclus).
L’accès au parc n’est pas soumis à réservation préalable, la jauge actuelle étant suffisamment élevée pour que l’accès soit garanti pour tous. Lors de votre visite, vous êtes invités à respecter les mesures sanitaires en vigueur (lavage des mains, respect de la distanciation…). Le port du masque est obligatoire.

Statut iucn

Préoccupation mineure

Couleuvre à gouttelettes

Pantherophis guttatus

Red corn snake

Classification :

Sauropsides, Squamates, Colubridés

Taille et poids :

120 cm

Longévité :

20 ans en captivité

Régime alimentaire :

Carnivores : rongeurs (rat, souris), oisillons voire jeunes lézards

Répartition et milieux de vie :

Amérique du Nord - Champs cultivés, lisières de forêts de pins, les zones arides ou plus humides...

Statuts et conservation :

Non listé

En savoir plus

Largement représenté en captivité chez les terrariophiles amateurs, la forme sauvage de ce serpent est d’un orange assez vif, ponctué de bandes plus ou moins rouges surlignées d’un trait noir.

Endémique des Etats-unis, ce serpent tient son nom du fait qu’il s’alimente des rats et souris qui pillent les stocks de blé des fermiers

Le serpent des blés, que l’on trouve jusqu’à 1800m d’altitude, est capable d’hiberner lorsque les températures devenues trop basses ne lui permettent plus une activité normale. Néanmoins, le moindre rayon de soleil sera l’occasion d’emmagasiner de la chaleur pour augmenter sa température corporelle (thermorégulation).

Cette espèce n’a pas réellement de biotope de prédilection. Elle fréquente des habitats aussi variés que les champs cultivés, les lisières de forêts de pins, les zones arides ou plus humides, ou encore les habitations plus ou moins abandonnées. Préférentiellement terrestre, elle n’en n’est pas moins habile dans les arbres où il n’est pas rare de la voir grimper pour aller chercher de jeunes oiseaux encore au nid.

Non venimeux, le serpent des blés tue ses proies par constriction : après les avoir mordus, il les entoure et les serre avec son corps jusqu’à leur étouffement.

Son comportement docile, rarement agressif, en fait un animal recherché par de nombreux terrariophiles, qui par le biais de croisements réfléchis ont réussi à créer une grande variété de couleurs et de motifs. Chacune de ces variétés, produit de la selection humaine, est appelée phase.

Vrai ou faux : Les serpents sont-ils des animaux à sang froid ?

Contrairement à une idée répandue, les serpents ne sont pas des animaux à sang froid. A l’inverse des mammifères et des oiseaux, ils ne peuvent maintenir seuls une température corporelle stable. Cette dernière est donc variable (hétéothermes) et dépendante de celle de leur environnement : on dit qu’ils sont Poïkilothermes.

Pour obtenir une température corporelle optimale, ils choisiront de s’exposer plus ou moins au soleil (ou de s’en protéger) : ils « thermorégulent ». 

Si la température de leur corps est trop basse, ils auront une activité ralentie. Si elle est inférieure à la température critique minimale qu’ils peuvent supporter, ils entreront en léthargie (la mort surviendra si cet état se prolonge). 

De même, soumis trop longtemps à une température extérieure trop élevée, incapables de baisser leur propre température (rôle de la transpiration chez la plupart des mammifères), ils mourront d’hyperthermie.