Notre historique

Historique

Le Jardin Exotique a acquis au fil des ans une réputation de petit paradis, grâce à la beauté du site, et à l’heureuse harmonie entre les plantes et les animaux qui y vivent. Mais le visiteur soupçonne rarement l’audace de ses débuts, le pari sans cesse renouvelé depuis 1948.

Dans les années 1950, alors que les cicatrices de la guerre commencent à peine à s’estomper, Maurice et Odile CLEMENT, horticulteurs spécialistes des cactées, décident de quitter Marseille pour s’installer dans la campagne familiale.

Un simple chemin de terre permet alors l’accès à ce coin de colline sur les hauteurs de la baie de Bandol, dans le département du Var.

Le jeune couple citadin, sans un sou en poche et seulement assisté d’amis voisins, en particulier Tonton Ernest et la famille GAZMANN, défrichent et roulent les pierres des restanques en ruine, pour agencer les premières rocailles qui abriteront leurs trésors végétaux.

Peu à peu, le jardin de leurs rêves va émerger de la garrigue, peuplé à présent des représentants de ce monde étrange qu’est celui des cactus.

Ils l’élaborent pour leur plaisir, et vivent tant bien que mal en vendant leur production de plantes grasses sur les marchés des villages avoisinants.

Au cours du terrible hiver 1956, un gel exceptionnel, du jamais vu de mémoire de Provençal, anéantit les plantations et l’essentiel de la production horticole, ruinant ainsi leur rêve et tous les efforts des premières années.

Historique2

Heureusement, le beau-frère de Maurice CLEMENT, Léo JAHIEL, industriel Lyonnais, et madame VOGEL, ancien professeur de Français d’Odile, touchés par leur histoire d’amour des plantes et des animaux, vont donner le coup de pouce financier nécessaire pour racheter semences et boutures et tout recommencer !

Avec l’aide de sa petite équipe, le couple va ainsi poursuivre sa création, et même mettre les bouchées doubles, tant et si bien, que seulement quatre ans plus tard (en 1960), le désormais « Jardin Exotique de Sanary » attire tellement de visiteurs que les CLEMENT n’ont plus guère le temps de se consacrer à la production ni aux marchés. C’est donc tout naturellement que le Zoo de Sanary ouvre officiellement ses portes au public, moyennant une modeste contribution d’un franc.

Historique4.jpgEntre-temps, le Jardin de Sanary va se peupler de toute une faune animale.

A cette époque, les lois régissant les échanges internationaux d’animaux sont presque inexistantes et les grands voyageurs ou les marins, de retour de leurs lointains périples, ramènent volontiers singes ou perroquets. Ils se lassent malheureusement vite de leurs nouveaux compagnons, ou plus exactement de toutes les contraintes qui les accompagnent inévitablement : cris nocturnes, odeurs, morsures… etc. Ils s’en déchargent alors auprès du jardin exotique, cadre idyllique de verdure et de fleurs, lieu idéal pour les accueillir.

La voix toute tracée par M. et Mme Clément est désormais suivie par une nouvelle équipe. Amélie, Patrick, Françoise et Sophie n’auront de cesse d’embellir le parc, d’améliorer le bien-être des animaux et de vous proposer de nouvelles activités.

Ils vous invitent à partager leur passion, que ce soit en famille ou entre amis !