ZOA

Conditions d’accès au parc
Les personnes souhaitant visiter le parc devront présenter soit un pass vaccinal (à partir de 16 ans), soit un pass sanitaire (seulement entre 12 ans et 15 ans inclus).
L’accès au parc n’est pas soumis à réservation préalable, la jauge actuelle étant suffisamment élevée pour que l’accès soit garanti pour tous. Lors de votre visite, vous êtes invités à respecter les mesures sanitaires en vigueur (lavage des mains, respect de la distanciation…). Le port du masque est obligatoire.

Statut iucn

Vulnérable

Casoar à casque

Casuarius casuarius

Southern cassowary

Classification :

Sauropsides, Casuariformes, Casuaridés

Taille et poids :

58 kg

Longévité :

40 ans

Régime alimentaire :

Principalement végétarien (Fruits tombés au sol) mais aussi petits vertébrés, champignons, insectes...

Répartition et milieux de vie :

Forêts tropicales d'Indonésie de Papouasie Nouvelle Guinée et du nord-est de l'Australie.

Statuts et conservation :

CITES : non listé ; UICN : Vulnérable

En savoir plus

Incapables de voler, les casoars sont de bons nageurs mais surtout de bons coureurs. Ils sont en effet capables d’atteindre la vitesse de 50 km/h !

Le casque osseux qu’ils portent sur la tête leur permet alors de pousser la végétation se trouvant sur leur chemin. Ils fréquentent les forêts tropicales et la savane.

Au cours de la saisons de reproduction, les femelles vont se reproduire avec un à trois mâles, on parle de système social de type Polyandre.

Chaque mâle construit un nid et couve les œufs que la femelle y dépose. Chez cette espèce c’est donc le père qui assure seul les soins parentaux.

Ce n’est que vers 9 mois que les petits sont capables d’assurer seuls leur protection contre d’éventuels prédateurs, notamment grâce aux puissantes griffes qui ornent leur pattes (le Casoar ne possède que trois doigts), et de trouver seuls leur nourriture.

Ils atteignent la maturité sexuelle à l’âge de trois ans.

Solitaires, les casoars délimitent leur territoire en émettant un son grave et profond.

Les casoars jouent un rôle important dans la dispersion des graines des fruits qu’ils mangent. En effet, une pile fécale de ces oiseaux peut contenir jusqu’à 1 kilo de graines !

La menace principale pesant sur cette espèce provient de la destruction de leur habitat. La protection de vastes zones de forêts en Nouvelles Guinée et Australie permet aujourd’hui une meilleure protection de ces derniers.